Langue des signes française Déficients visuels Sourds et malentendants Personnes à mobilité réduite Twitter Facebook Vimeo Instagram Nous contacter Menu Fermer Expand Festival de Marseille

Meg Stuart

Née à la Nouvelle-Orléans, Meg Stuart est une danseuse et chorégraphe américaine qui vit et travaille à Berlin et Bruxelles. Centré sur l’idée d’un corps incertain et vulnérable, son travail chorégraphique navigue entre danse et théâtre, mouvement et narration, dans une constante exploration de nouveaux territoires pour la danse.

Meg Stuart étudie la danse à New York au début des années 1980. Invitée à Leuven en 1991 par le Klapstuk festival, elle y crée sa première longue production, Disfigure Study, un spectacle qui approche le corps comme entité physique vulnérable mais résiliente et qui lance sa carrière artistique en Europe. Elle fonde en 1994 à Bruxelles sa compagnie, Damaged Goods, qui signe plus d’une trentaine de productions - allant de soli tels que XXX for Arlene and Colleagues (1995), Soft Wear (2000) et Hunter (2014) à des productions de plus grande envergure telles que Visitors Only (2003), Built to Last (2012) et UNTIL OUR HEARTS STOP (2015). La compagnie explore diverses formes artistiques telles que la création video, l’installation ou la création in situ. S’attachant à créer un langage spécifique à chacun de ses spectacles, Meg Stuart collabore avec des artistes issus d’horizons différents - notamment les plasticiens Gary Hill et Ann Hamilton ou les compositeurs Hahn Rowe et Brendan Dougherty. Elle lance plusieurs projets autour de l’improvisation, tels que Crash Landing et Auf den Tisch!. En collaboration avec un groupe féminin d’artistes locales, Meg Stuart accueille City Lights – a continuous gathering  en 2016 à HAU Hebbel am Ufer (Berlin). Meg Stuart/Damaged Goods entretient une collaboration au long cours avec le Kaaitheater à Bruxelles et HAU Hebbel am Ufer à Berlin.

Et aussi...