Festival de marseille
Accueil À propos En bref

En bref

 
 

Le Festival de Marseille, festival de danse et des arts multiples, mélange les genres et les cultures.

 

Spectacles de danse, théâtre, concerts, installations, performances, cinéma sont au programme de son temps fort estival : 3 semaines de rencontres et d’échanges autour d’œuvres d’artistes engagés, où se croisent et s’interrogent des cheminements artistiques et des visions du monde.

 

Hybride, festif, voyageur, le Festival de Marseille se vit au rythme et à l’image de la ville.

 
 

Jan Goossens, directeur du Festival

Né en 1971, Jan Goossens étudie la littérature et la philosophie. En 1991, il est engagé comme dramaturge stagiaire au Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles. En 1994, il devient le second assistant de Peter Sellars sur Les Perses d’Eschyle et dramaturge de Wim Vandekeybus sur Mountains Made of Barking et Bereft of a Blissful Union. Entre 1997 et 1999, il retrouve Peter Sellars comme assistant à la mise en scène sur plusieurs opéras contemporains.

 

À ses côtés, il comprend que « la création peut s’engager, parler des grands sujets sociétaux en prenant des risques artistiques ». En 1999, il intègre l’équipe du Théâtre Royal Flamand (KVS) à Bruxelles. En 2001, il est nommé à la tête de ce théâtre de répertoire qui, le temps d’une rénovation, prend ses quartiers à Molenbeek, banlieue défavorisée de Bruxelles. Il réinvente les missions de l’institution flamande en l’orientant vers la création contemporaine, multilingue et pluridisciplinaire. En 2004, le KVS retrouve son berceau historique avec un public renouvelé et un projet profondément attaché au dialogue citoyen ouvert sur la ville et le Monde. Sous son impulsion, en quinze ans, le KVS devient un acteur culturel majeur de la création belge et internationale. En mai 2015, il est nommé directeur du Festival de Marseille, prend ses fonctions en septembre 2015 avant d’en assumer la direction générale le 31 juillet 2016.

 

En 2013, Jan Goossens reçoit le Prix de la Citoyenneté de la Fondation P&V qui récompense des personnalités « engagées de manière exemplaire pour une société ouverte, démocratique et tolérante ». En mai 2016, la Ministre de la Culture et de la Communication de la République Française lui décerne le grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.